comité-populaire-saint-jean-baptiste
comité-populaire-saint-jean-baptiste

Le Comité populaire est un organisme sans but lucratif dont la mission fondamentale est de défendre les droits sociaux, économiques, politiques et culturels des résidant-e-s du quartier Saint-Jean-Baptiste, comme Jean-Philippe. Le Comité populaire s’intéresse principalement au réaménagement urbain et au droit au logement.

Réaménagement urbain

On dit que «chat échaudé craint l’eau froide», le moins que l’on puisse dire c’est que les résidant-e-s du quartier ont été échaudé-e-s par des projets de réaménagement urbain ne tenant absolument pas compte de leurs besoins et des réalités du Faubourg. Afin d’éviter le pire, les membres du comité sont particulièrement attentifs aux projets de développement urbain et interviennent lorsque nécessaire. De même, le comité fait aussi des propositions d’aménagement qui reflètent les aspirations des gens du quartier. En ce moment, le comité aménagement travaille sur plusieurs dossiers, notamment la question de la mobilité durable et le projet de rue partagée sur Saint-Claire.

Droit au logement

La crise du logement qui continue de sévir, parce qu’elle encourage la gentrification et fait pression à la hausse sur les loyers, est sans doute la plus grande menace au caractère résidentiel et populaire du quartier Saint-Jean-Baptiste. C’est pourquoi les membres du groupe ont choisi d’en faire une priorité depuis le début des années 2000. Cela passe, bien sûr, par un service d’aide et de référence sur les droits et les recours des locataires et par la lutte pour augmenter le nombre de logements sociaux (ex.: les projets de coopérative l’Escalier et La face cachée). Comme cette lutte dépasse largement les frontières du quartier et que l’union fait la force, le Comité populaire participe activement aux luttes du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), un organisme pan-québécois qui se consacre aujourd’hui à la lutte pour le droit au logement.

Fonctionnement

Le Comité populaire est une organisation démocratique. À la base il y a les membres du groupe. Ils et elles se réunissent aussi souvent que nécessaire en assemblée générale (AG) pour faire le bilan des activités, adopter les grandes orientations et les priorités de l’organisme ou trancher les questions importantes.

Lors de l’assemblée générale annuelle, les membres élisent un conseil d’administration (CA) qui se réunit tous les mois pour voir à la bonne gestion de l’organisme et prendre les décisions importantes entre les AG. Il y a, au Comité populaire, un certain nombre de comités relativement autonomes pour mener à bien des projets (aménagement, Infobourg, etc.). Au quotidien, une permanence salariée, épaulée par une équipe de militant-e-s, voit à la coordination du Comité populaire, à la représentation de l’organisme, à la gestion des finances et à l’exécution concrète des mandats confiés par les instances.

comité-populaire-saint-jean-baptiste

Publicités