carole-benevole-formation-quebec-ecoute
carole-benevole-formation-quebec-ecoute

Mon idéal est dans l’intention, ma réalité est dans l’action. Ça m’allume de former des gens qui font une différence.

Je suis impliquée à Tel-Aide depuis une bonne quinzaine d’années. J’ai entendu Janette Bertrand — je trouvais qu’elle avait une formidable écoute en entrevue — dire qu’elle avait été écoutante à Tel-Aide à Montréal et ça a semé quelque chose en moi. À ce moment-là, j’étais impliquée dans d’autres activités qui ne me laissaient pas de disponibilités et dès que j’ai eu du temps pour faire du bénévolat, c’est à Tel-Aide que je suis allée.

J’ai aimé l’idée d’être dans la relation un à un, d’être dans l’accueil de l’autre dans ses difficultés, d’avoir l’impression de faire une différence, que quelqu’un puisse tout à coup déposer sa détresse, ses soucis auprès de quelqu’un qui l’écoute. On n’est pas dans le jugement, on n’est pas dans le conseil, on accueille l’autre dans ce qu’il vit, c’est là qu’on se place.

En fait — j’ai fait de l’écoute moi-même dans le passé — mais c’est la formation qui m’occupe : je forme les écoutants téléphoniques. Ce sont des formations de groupe. Une formation dure 35 heures, mais il y a beaucoup de préparation avant et de suivi après, c’est assez exigeant en terme de temps.
Ma ferveur n’a pas diminué d’un pli et ça continue : rien qu’à voir la somme d’énergie que je mets encore là-dedans, ça m’allume beaucoup !

Quand une formation débute, j’ai très hâte de les rencontrer et de les voir cheminer : ils découvrent sur quoi ils peuvent s’appuyer à l’intérieur d’eux-mêmes, comment ils peuvent le développer. Comment, tout à coup (et ça pour moi c’est fabuleux), on devient un meilleur écoutant. On ne devient pas juste un meilleur écoutant pour Tel-aide, on devient un meilleur écoutant dans la vie. Quand les gens me disent « j’écoute mieux mon conjoint, j’écoute mieux mes enfants, j’écoute mieux mes collègues, j’écoute mieux mes amis, … » J’ai la chair de poule ! Il n’y a pas de paie pour ça, pas de plus grande satisfaction que ça. Dans le fond, participer à leur développement personnel, c’est un cadeau fabuleux.
À la fin de la formation, on fait un bilan du chemin parcouru, c’est toujours un moment précieux. Dans les nouveaux bénévoles, il y a des gens dans la jeune vingtaine et d’autres dans la fin soixantaine, il y a des étudiants, des travailleurs, des retraités, des gens à la maison,… Le spectre est complet.
Et il y a une dynamique qui s’installe, tout le monde se nourrit : les plus jeunes apportent une vivacité, les plus vieux apportent une expérience de vie. Dans ce sens là, ça crée vraiment quelque chose qui est vivant, qui interagit de façon intéressante.

Et moi aussi je me développe à travers ça, c’est gagnant-gagnant, gagnant tout partout.
Je développe ma capacité d’interagir avec les gens, qui sont toujours différents. On a beau avoir un profil, ça prend des qualités pour devenir écoutant à Tel-Aide, qu’on retrouve chez tous les participants, mais chaque personne est unique. L’interaction avec les personnes qui sont toutes uniques m’apporte beaucoup, m’enrichit beaucoup. Et j’en ai rencontré des centaines.

Avec mes collègues de travail, on a une très grande proximité : on co-anime, je n’anime pas toute seule. Cette collaboration là pour moi, c’est une joie profonde : on a les mêmes intentions, les mêmes objectifs, c’est une grande richesse.
On porte les mêmes valeurs. Ce sont ces valeurs qui font que je suis à Tel-Aide, des valeurs qui me tiennent à cœur, dans l’accueil de l’autre, le non jugement, le respect, l’intention d’être emphatique, d’essayer de comprendre l’autre, … C’est une attitude en général dans la vie, dans l’authenticité. Mon adhésion à Tel-Aide est forte par rapport à ça : quand on est dans les mêmes valeurs ça réunit les gens de façon significative. Mon idéal est dans l’intention, ma réalité est dans l’action.

C’est vraiment un apport important, de dire que ça fait une différence. Non seulement l’écoutant fait une différence dans la vie d’un certain nombre de personnes qui étaient seules dans ce qu’elles vivaient, mais aussi à la fin de sa journée, pour lui. D’avoir fait la différence, si modeste soit-elle, sur le plan humain, ça vaut la peine de les former les gens et ça vaut la peine pour les gens qui font de l’écoute.

Les groupes se retrouvent au bout d’un an et plusieurs groupes sont mélangés : ça développe un sentiment d’appartenance de rencontrer les autres écoutants. Et il y a des affinités qui se développent, des liens qui se créent, des amitiés.
Cependant, il y a une forte restriction à Tel-Aide : les gens ne disent pas à leurs proches qu’ils font de l’écoute.
Ils peuvent dire qu’ils ont une activité, moi je disais que j’étais bénévole, tenue à la confidentialité, à l’anonymat. Il n’y a pas que Tel-Aide qui est anonyme, il y a pleins d’autres groupes. C’est spécial, parce que les gens sont généralement fiers du travail bénévole qu’ils effectuent à Tel-Aide, et ils auraient envie d’en parler. Mais on en parle beaucoup entre nous. On se fait écouter par nos collègues, c’est important de trouver de l’écoute entre nous.

Si je n’étais pas là pour mon bénéfice personnel, je n’y serais pas. C’est d’abord parce que ça m’apporte à moi que j’y suis. Tous les contextes bénévoles sont importants, sur le plan culturel, dans le milieu sportif, il faut en faire partout. Personnellement, en faire dans un domaine où la relation humaine est privilégiée, c’est ce qui m’allume.
Dans ma vie, j’ai à identifier quels sont mes talents, à les faire fructifier et à les mettre au service des autres. Je ne parle pas pour les autres, je parle pour moi : c’est ce que j’ai à faire dans ma vie, avec l’expérience que j’ai. J’ai identifié où étaient mes forces, et c’est dans la relation : je me dis que c’est ça que je développe. Et je continue de toujours développer ça dans mon travail bénévole à Tel-Aide. Ça tombe bien, c’est au service des autres !

Quand on a des relations satisfaisantes, c’est une richesse infinie. Quand on arrive à mieux écouter quelqu’un d’autre, on s’écoute mieux soi-même, on s’entend mieux, ça roule. C’est un bénéfice pour soi, un bénéfice pour l’autre. Et si, dans nos relations — à Tel-Aide ou de vie personnelle — on a une meilleure écoute et des relations plus satisfaisantes, alors la vie est juste meilleure !

Publicités

Laissez-nous un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s