eric-benevole-tresorier-maison-des-jeunes-saint-emile
eric-benevole-tresorier-maison-des-jeunes-saint-emile

C’est avant tout un plaisir, qui vient combler un besoin qu’on ressent à l’intérieur de soi.

Je suis administrateur bénévole pour la Maison des jeunes de St-Émile. J’ai travaillé là après mon bacc en psychologie comme animateur intervenant pendant environ deux an et demi. Puis j’ai quitté pour un nouvel emploi, mais j’ai décidé de poursuivre en les aidant avec mes connaissances en administration sur le CA.

En fait, c’est une grosse implication émotionnelle. J’ai commencé là huit mois après l’ouverture de l’organisme. Et j’ai même commencé comme bénévole parce qu’il y avait pas d’argent pour me payer, mais j’avais un ami qui travaillait là. Il m’a dit : « Viens comme bénévole, ça va être cool avec les ados ! » J’ai commencé mon premier mois comme bénévole puis ils ont trouvé des fonds et ils m’ont engagé. J’ai connu les premiers balbutiements et même si on travaillait c’était pratiquement du bénévolat, on était payé au salaire minimum et on fait toujours plus d’heures que ce qui était demandé. A long terme, j’ai voulu continuer : j’avais vu grandir cet organisme, j’ai juste voulu persister dans cette voie.

J’ai toujours été attiré si on peut dire par le fait de la prévention et l’intervention chez les adolescents. C’est aussi un quartier défavorisé de la région. A l’époque y avait de très gros besoin, à propos de consommation de drogue ou de sexualité précoce et ce sont vraiment des problématiques qui me rejoignent.
Et j’ai commencé relativement jeune, j’avais 19 ans — j’en ai 28 maintenant — et c’était assez proche de la clientèle.
Mais ce qui m’a aidé, c’est que je suis musicien. Dès ma première journée de travail, j’ai amené ma guitare et les jeunes se sont tout de suite rassemblés autour de moi, ça créé le contact directement.

Le rôle d’administrateur est différent. Quand on travaille avec les jeunes, le bénéficiaire c’est un personnes alors que là c’est avant tout l’organisme. Il faut voir l’organisme sous une autre dimension : quand on était sur le terrain, on voyait les besoins directs, sans penser aux conséquences d’un point de vue budgétaire. Tandis que là, il faut toujours garder en tête l’ensemble et essayer de cadrer la mission de l’organisme dans les budgets, ça demande un peu plus de diplomatie. Puis, c’est justement une partie de moi que j’ai eu à développer.
En plus, c’est un accomplissement, en n’étant pas rémunéré, il faut que ça vienne combler un besoin personnel à l’intérieur de soi. Je pense que c’est le but du bénévolat. Le bénévolat c’est avant tout un plaisir, un geste avant tout égoïste : on le fait pour combler un besoin qu’on ressent à l’intérieur de soi. Je ne crois pas que ça puisse être purement altruiste : si tu le fais parce qu’on te l’a demandé, tu perdras ta motivation. Il faut nécessairement  avoir une partie à l’intérieur de toi qui veut aider.

Je fais, presque une quinzaine d’heures par mois facilement, depuis 3 ans. Et je vais rester, pour l’instant mon emploi est à Québec, mais ailleurs je continuerai à m’impliquer. Et j’ai la chance d’avoir des amis qui pensent comme moi, Des amis qui s’impliquent aussi. Souvent on se parle de nos expériences, on échange des outils, des pratiques.

Il y a surtout l’accomplissement de voir qu’un projet que j’ai tenu à bout de bras avec d’autres personnes continue. Maintenant je suis à un autre niveau, qui permet de voir ça de manière plus globale, moins terrain, mais d’une manière « holistique ». En plus je touche à tout, en tant que trésorier, c’est moi qui gère les budgets, je participe aux demandes financières, je fais les prévisions, les analyses des écarts budgétaires, je trouve comment améliorer la gestion. Ça rejoint beaucoup ce que je fais dans mon travail, ce que j’ai appris à l’école, avec un point de vue tout à fait différent parce que c’est un OBNL. Le but n’est pas de faire du profit, donc il faut toujours partir avec l’idée que l’argent qu’on reçoit ressort, il sert un autre objectif que le profit. C’est changer totalement sa façon de penser.

Publicités

Laissez-nous un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s