gilles-benevole-cab-aide-23
gilles-benevole-cab-aide-23

J’aime les participants : leur reconnaissance est le plus beau salaire qu’on puisse avoir.

Depuis bientôt 4 ans, je m’implique dans plusieurs activités du Centre d’action bénévole Aide 23 : les dîners rencontres, l’accueil de nouveaux bénévoles et sur le conseil d’administration, dont le comité des ressources humaines et le comité social.

Les dîners-rencontres, c’est ça qui m’intéressait au départ, parce que, quand j’étais au gouvernement j’étais déjà sur un CA, et je m’occupais principalement des dîners-conférences. Quand j’ai vu dans le journal de Beauport que le CAB Aide 23 cherchait des gens pour des dîners-rencontres, ça m’a intéressé. C’est comme ça que je suis rentré là.

Ensuite, je voulais mieux connaître le CAB : savoir ce que c’était un peu plus, qu’est-ce que ça mangeait en hiver. Quand ils m’ont demandé si ça m’intéressait d’embarquer sur le CA — rien de mieux pour mieux les connaître — je me suis impliqué et ça a fait boule de neige. Je découvre d’autres aspects et depuis peu, je commence l’accueil des nouveaux bénévoles.

Ce sont les dîners-rencontres qui me plaisent davantage, ils ont lieu une fois par semaine. Ce que je trouve de très intéressant, ce sont les participants, ils sont 20-23 en ce moment. Ce sont des personnes qui sont quand même assez âgées, même si on parle de 60 ans en montant, la moyenne d’âge est quand même de 80 ans. Ce sont des personnes très reconnaissantes. Ils ne sont pas si expressifs que ça, mais tu sens cette reconnaissance-là. Des fois, ils t’envoient une petite chose à la fin « j’ai eu beaucoup de plaisir après-midi ». Ça c’est le plus beau salaire qu’on puisse avoir.

Quand je suis entré aux dîners-rencontres, c’était pour moi que je le faisais, c’était pas pour les autres. C’était pas égocentrique non plus, c’était quand même altruiste, mais dans l’altruisme, il y a toujours un peu d’égoïsme. Par le plaisir d’être avec d’autres, de les aider, de leur faire plaisir. En même temps, il y a une récompense là-dedans : ça m’active, je vais avoir du social, je vais rencontrer d’autres personnes. Depuis que je me suis rendu compte que ça me faisait du bien de le faire — pas parce que je donnais, mais parce que je recevais aussi — j’ai trouvé ça super. Parce que si vous prenez quelque chose juste par don de soi, peu importe ce que c’est, vous ne résisterez pas et vous allez lâcher.

Dans l’équipe, on est 8-9 bénévoles. On s’occupe de monter la salle le matin, on sert les repas et l’après-midi on fait une activité. En plus de ça, on leur demande de faire la vaisselle, parce que c’est une activité importante où les personnes se parlent entre elles. On a du plaisir franchement, à faire ça.

Beaucoup de participants viennent pour briser l’isolement. Pour certains, c’est la seule activité qu’ils vont avoir. Il y en a quelques uns qui ont d’autres activités et c’est correct, c’est la preuve qu’ils aiment ça s’ils reviennent.
Le plus important à avoir en tant que bénévole, c’est de la bonne humeur, d’être capable d’inculquer ça aux gens peu importe ce que ces personnes-là vivent. Parce que des fois, ils vivent des choses difficiles, ils ont l’occasion de nous en parler un peu, mais ce n’est pas l’objectif premier. Donc ils vont nous en parler et après, ils vont embarquer dans les autres activités avec bonne humeur.
Il faut leur communiquer le plaisir aussi, c’est une activité qu’on veut divertissante pour eux. Il y a plusieurs autres qualités requises pour ça : accueillir les gens, les accepter comme ils sont, éviter de juger ces personnes, ce sont toutes des choses importantes.

Ça démystifie aussi les préjugés au niveau des gens âgés. Ce ne sont des personnes aigries, exigeantes, qui veulent tout avoir. Il y en a qui n’ont pas grand-chose et ils apprécient la petite chose que l’on peut faire ; ça fait apprécier les personnes âgées.

Des fois, on a des activités : l’orchestre qui vient lors d’une fête, le carnaval, … Mon plus beau moment — il m’a tellement marqué — c’était l’an dernier. Des fois je fais danser les gens, je me lève et je vais chercher des madames, on danse des valses. Je vais vers une madame de 75-80 ans, elle s’est levée et elle tremblait tellement quand elle dansait avec moi qu’elle me dit « savez-vous qu’en 20 ans, c’est la 1ère fois qu’un homme vient me chercher pour danser ? »
Ça peut avoir l’air niaiseux, mais moi, c’est venu me chercher.

Ce qui nous intéresse dans ces activités, c’est de s’impliquer avec ces gens-là, de les accompagner dans ce qu’ils font. Parce que j’aime pas faire du bricolage, mais quand ils sont dans leur bricolage et ont besoin d’aide, j’y vais et on tourne ça en blague.
Il y a toujours moyen de trouver notre bonne humeur dans quelque chose qu’on aime moins, il s’agit de se concentrer sur le plaisir et la relation avec l’autre.

Pour ce qui est du CA, nous sommes huit. Je termine cette année, je vais laisser la place à d’autres. Je trouve que j’en ai pas mal et j’ai des choix à faire. C’est ce que je dis aux bénévoles « ne vous écœurez pas de quelques chose. Arrêtez les choses avant de tout laisser, soyez très franc là-dessus ». Être capable de dire non, c’est essentiel dans le bénévolat, parce qu’il y a toujours des besoins.

Et parce que je me suis engagé à l’extérieur aussi : je fais du théâtre, encore pour les personnes âgées. On fait des petites pièces de théâtre, comme ça, dans les résidences de personnes âgées, je trouve ça capotant. C’est une pièce de vaudeville, mais pas vulgaire. Je viens de faire mes premières représentations et j’ai trouvé ça super.
C’est une expérience le fun : à la retraite, c’est comme ça qu’on reste en vie, en s’intéressant à d’autres choses, en dépassant nos limites. J’avais jamais fait ça et j’aime ça.
Il y a des personnes qui sont capables de se dissocier de la pièce : ils regardent la pièce de théâtre, ils savourent, ils écoutent. Et il y a des personnes qui s’associent, ils sont dans la pièce eux aussi. Donc ils vont nous répondre ou critiquer ce que le personnage dit, je trouve ça tellement drôle !

Publicités

Laissez-nous un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s